Histoire de linky …

Début novembre, nous apprenons qu’Enedis veut changer les compteurs pour du linky.

Quel gaspillage ! ces compteurs sont neufs.

Nous nous opposons à ce forcing d’autant plus que le linky est censé, entre autres, nous faire faire des économies d’énergie. Nous ne croyons pas du tout à cette histoire. En effet, nous n’avons pas besoin de suivre un compteur quotidiennement pour se rendre compte. Eteindre chaque fois que l’on sort d’une pièce, s’éclairer sobrement avec des leds sont des gestes simples qui nous ont déjà permis de réduire notre facture.

Alors nous ne voulons pas de ce compteur.

Malheureusement, il est installé dehors, certes à l’intérieur de la parcelle mais vues les indélicatesses dont font preuve les sous-traitants pour cette pose forcée, nous avons décidé d’agir (merci aux différents collectifs qui se battent et qui partagent leurs expériences) : une lettre recommandée à Enedis stipulant notre refus et un blocage par du bois …

Nous espérons qu’ils comprendront …

Publicités

Nous revoilà …

Après un voyage d’un mois et demi sur notre vélo (2000km) et dans le train (2400km) pour parcourir des chemins de France, Belgique et Allemagne, nous reprenons le chemin de l’écoquille …

Nous alternons le jardin et la suite des travaux, le parquet arrive …

Novembre :

Etant bloqués pour avancer l’intérieur tant que l’histoire hublots n’est pas clôturée, nous nous occupons au jardin : une fagottière. Sera-t-elle efficace pour bloquer le passage des animaux qui pourraient se servir au jardin (potager, jeunes arbres) ?

Nous apprenons que François repousse encore sa venue pour rectifier la pose des hublots. Mais nous décidons d’arrêter d’attendre, nous allons essayer de nous débrouiller avec l’intervention de l’assurance et un expert pour voir si ce qui a été fait nous évitera d’autres déconvenues. En attendant mi-novembre, tant qu’il est encore temps de finir l’extérieur pour éviter des dégâts supplémentaires au niveau de la laine de bois, nous décidons de finir l’extérieur, huile comprise en espérant que l’expert nous rassurera. Restera à modifier l’intérieur pour pouvoir ouvrir complètement les fenêtres comme cela est prévu.

 

 

Octobre/Novembre :

Nous pouvons utiliser la salle de bain et sa vasque.

Autour de l’abri vélos, Domi aplanit avec les débris du poteau débité pas à pas au marteau piqueur. Cela nous permet de ranger le bois sous abris.

Nous démarrons les semis : petits pois, fèves, ail

Après avoir suivi une formation de guide composteur, nous voilà inspirés avec les belles journées qui durent, nous améliorons notre composteur en y ajoutant une réserve à brun (feuilles mortes, petits branchages). Il aura même un toit en tuiles. Et hop, la grande planche, qui nous a servi de plancher lorsque nous avons démarré l’écoquille , ou qui nous a permis de faire les mortiers, casée ainsi que les tuiles qui attendaient entassées.

 

Septembre/Octobre :

Le parquet de la chambre est installé, fin octobre. Et c’est toujours le chamboulement, les hublots n’étant pas toujours correctement placés.

Au jardin, nous continuons des buttes en lasagne.

Suite du local vélo, maintenant qu’il a bien séché, nous apportons les améliorations pour éviter trop d’humidité et posons le lambris …

Mais nous menons en même temps, dans la salle de bain, les différentes couches pour le mortier romain du meuble de la vasque …

Mi-septembre :

François revient sur 2 jours pour nous changer les hublots qui fuyaient.

Mais il devra revenir, car ils ne s’ouvrent pas entièrement. Nous sommes dans l’attente …

 

 

Nous y voilà …

Ca y est Domi est à la retraite. Il va pouvoir buller …

Enfin presque, il y a encore du taf mais tranquillement.

Jeudi 10 mai :

Le réducteur de pression est installé après un décaissement au niveau du point d’eau extérieur.

Dimanche 6 mai :

Finalement, nous n’avons pas résisté à la tentation des plants de tomates de Camille et Térence, la veille à l’issue d’une route fort pénible en côte rude du côté de Monpeyroux. Dans la matinée, les plants sont repiqués.

Mercredi 2 mai :

Nous sommes enfin dépannés sur le ballon d’eau chaude, reste plus qu’ mettre un réducteur de pression pour éviter que le groupe de sécurité ne fonctionne systématiquement.

Dimanche 29 avril :

Repos au salon …

Week-end du 21 avril :

Un peu d’entretien au jardin et admiration de ce qui pousse, notamment les greffes qui ont fonctionné …

Dimanche 25 mars :

En ce moment, nous aménageons l’entrée

Samedi 24 mars :

Les tourets sont en place, peints …

 

Sondage …

Lundi 12 mars 2018 :

Domi profitant de son dernier lundi de préretraite, après c’est La retraite, s’amuse avec la déco pour la cuisine. Et vous qu’en pensez-vous ?

Que préférez-vous ?

Cet hiver …

Nous sommes en panne de matos pour poursuivre l’isolation de la buanderie/garage. Il nous faut patienter en attendant que le stock de papier recyclé soit suffisant.

Ben alors que faire … poursuivre l’intérieur.

Week-end du 10 mars :

Week-end du 3 mars :

Nouvelle avancée de la cuisine. Du sur mesure en permanence …

 

Week-end du 22 février :

Un grand froid s’annonce, sauf qui peut pour les boutures …

Les étagères de la cuisine/salon avancent …

Week-end du 16 février :

Nous sommes arrivés le vendredi avec du matos pour ultérieurement finir le 3ème poteau pour actinidia (il nous manquait de la chaux et du ciment), poursuivre les étagères et plan de travail avec des palettes et des tourets.

Le dimanche un peu de conception, de ponçage pour la cuisine … et un assemblage rapide pour voir …

 

 

Week-end du 11 février :

Des finitions nous occupent : fin deuxième poteau, broyat, plaque de cuisson dans la cuisine

Week-end du 3 février :

Le temps ensoleillé nous a porté vers le jardin, nettoyage au pied des portes-greffes puis broyage du peuplier qu’enedis est venu tailler à l’automne (protection de la ligne aérienne passant au dessus du terrain). Chaque porte-greffe a donc sa couverture de broyat à la fin de la journée.

 

Domi s’est lancé également dans la pose de deux poteaux pour soutenir les futurs actinidias.

Week-end du 27 janvier :

Broyage pour les pieds de la haie et raccordement de l’évier étaient au programme.

Week-end du 20 janvier :

Le temps était peu engageant. Avec la pluie, nous avons eu du mal à démarrer la journée de samedi (vers16h30). Nous avons repris la buanderie (suite de l’isolation) et Domi a pris un temps pour souder en T, 3 poteaux qui peut-être un jour supporterons pleins de kiwis.

 

Samedi 13 Janvier :

Au jardin, nous avons préparer les trous pour l’emplacement des futurs actinidias avant le repos dominical.

Dimanche 31 décembre :

Après un bon moment passé au jardin, préparation de 3 trous pour les prochaines plantations d’actinidia, Domi s’est occupé des évacuations de l’évier.

Dimanche 24 décembre :

Dans l’après-midi et tranquillement jusqu’en début de soirée, dans la future cuisine, nous avons préparé le plateau de l’évier (découpe et encastrement) et confectionné le meuble pour la plaque de cuisson.

Et voilà …

Week-end du 16 décembre :

Nous avons démarré au marché de la miel à Libourne. Du coup le samedi après-midi, après une petite sieste, nous avons peu avancé. Domi était au mastic, au programme, rebouchage des éventuels trous au niveau des hublots, de la porte. J’ai coupé du bois, pour être au chaud dans la base vie, puis j’ai poursuivi les baguettes de finition autour des hublots.

Dimanche, petite matinée pour bois et mastic. Dans l’après-midi, nous avons commencé le plateau au niveau de l’évier.

Week-end du 9 décembre :

Après avoir passé une excellente journée ensoleillée à Flaujagues à aider Laure et Marion pour la plantation de leurs haies, nous avons eu du mal à démarrer, dimanche.

Nous avons continué la finition des hublots, avec des baguettes et avons constaté que l’eau rentrait encore. Nous attendrons d’avoir un temps sec pour voir par où elle peut rentrer.

Avant les pluies et l’hiver

Aurons-nous le temps de mettre à l’abris le bois de la finition extérieure avec une huile pigmentée avant les pluies automnales et le froid de l’hiver ?

Il serait intéressant aussi de faire la buanderie dont les murs seront en palettes. Or en août, elles ont pris l’eau, il nous faut donc une période de beau et avancer.

Week-end du 25 novembre :

Le soleil est encore là, nous réchauffe un peu. le froid ne nous empêche pas de continuer la buanderie. La voilà habillée à l’extérieur et l’intérieur commence à être isolé (1mur et demi)…

 

Week-end du 18 novembre :

Du plaisir au jardin ensoleillé : boutures de noisetiers, déplacement de l’albizia, d’un cerisier …

 

Week-end du 11 novembre :

La buanderie/garage est pratiquement fermée à l’air … et équipée de son électricité, de sa porte.

Dimanche 5 novembre :

Après une pause ponctuée de rencontres familiales et autres, nous finissons la journée en ayant fixé la plupart des palettes pour fermer la buanderie/garage.

Le 10 octobre, sous le soleil :

 

Week-end du 7 et 8 octobre :

Les futurs murs sont à l’abri …

Le soleil est là et voici la nouvelle façade à 4 mains …

Une petite touche supplémentaire pour nos compagnons le soleil et l’escargot …

Bien contents nous arrosons … au coucher du soleil

 

Le 1er octobre :

La chape et le soubassement sur lequel poserons les palettes sont faits …

La rambarde est entièrement nettoyée, nous attendons le soleil pour poursuivre la peinture.

Le 25 septembre :

Après un jour de nettoyage sous la pluie le week-end précédent,durant 1 jour et demi sous le soleil, nous avons huiler chaque latte de bois et la façade côté. Il ne reste plus que la face sous le photovoltaïque et quelques bois de l’autre façade à terminer …

 

Un été de variété …

De nouvelles avancées sont projetées. Elle seront bien visibles.

Le 17 septembre :

Le parement est nettoyé, il est prêt à recevoir une couche d’huile pigmentée (couleur douglas)

La douche a l’allure finale même s’il manque le vernis…

Le 26 août :

La visseuse est en panne, il nous manque de quoi faire la 1ère couche d’enduit pour la douche, alors nous betonons afin de commencer la buanderie.

Le 20 août :

Le bac à douche et l’étanchéité sont faits.

 

Le 13 août :

Reprise de la salle de bain.

Le 6 août :

L’Epdm est entièrement recouvert de son parement.

Fin juillet :